Affaire Sarah Halimi : l’avocat Goldnadel accuse la « communauté juive organisée »

L’avocat Gilles-William Goldnadel a accusé dimanche la « communauté juive organisée » d’avoir une part de responsabilité dans l’omerta sur l’affaire Sarah Halimi, une femme juive défenestrée début avril par un musulman.

« Finky [le philosophe Finkielkraut] pointe lui aussi la responsabilité de la communauté juive organisée dans le silence fait autour de Sarah Halimi. Chut ! Danger FN ! », a-t-il écrit sur Twitter.

« Nous avons vérifié les informations concernant : l’éventuelle radicalisation de l’auteur des faits, une intrusion dans la chambre à coucher de la victime et des coups de couteau donnés à Sarah Attal Halimi (Za’l) auprès de la Préfecture de Police avec qui nous sommes en relation. A ce jour, selon nos interlocuteurs, rien ne permet de corroborer ces faits. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure que les informations nous parviennent », avait assuré le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) dans une publication Facebook en date du 6 avril, pour « faire taire les rumeurs » selon le community manager de l’organisation juive.

« Le temps de l’enquête est long car il impose d’entendre tous les témoins, notamment les membres de la famille qui sont dans la semaine de deuil en Israël et qui seront entendus à leur retour, de saisir et exploiter tous les éléments d’indice sur le lieu du crime, toutes les analyses des échanges avec la Police et autres communications, toutes les investigations dans le passé de l’auteur des faits. Ce temps est essentiel et incompressible pour qu’aucun détail ne soit laissé inexploité. La vive émotion que ce drame inspire à tous est immense et chaque minute qui nous distance des résultats de l’enquête augmente la tourmente. Toutefois nous faisons pleine confiance aux hommes et femmes qui œuvrent à cette enquête. L’enquête ne peut se faire sur les réseaux sociaux, le mélange d’informations provenant de témoins directs avec des récits « revisités » par des commentateurs, le mélange d’informations vérifiées et avérées avec des informations supposées, imaginaires, voulues ou encore déniées créent une confusion qui dessert la recherche de la vérité », ont indiqué plusieurs organisations juives, dont le CRIF, dans un communiqué conjoint en date du 7 avril.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Cet article Affaire Sarah Halimi : l’avocat Goldnadel accuse la « communauté juive organisée » est apparu en premier sur Le Monde Juif.

Lire la suite

source : Le Monde Juif