Affaire Sarah Halimi: «bouffée délirante aiguë»

L’expert psychiatre, le Dr Daniel Zagury, désigné pour examiner Kobili Traoré, l’homme qui, le 4 avril dernier aux environs de 4h du matin, avait défenestré Sarah Halimi à Paris, a rendu son rapport au juge d’instruction. Il  conclut à une altération du discernement. Selon lui, Kobili Traoré, mis en examen pour homicide volontaire, a agi « sous l’empire d’une bouffée délirante aiguë », dont les effets ont été démultipliés par une prise massive de cannabis.

Sarah Halimi

Le discernement de Kobili Traoré était altéré. C’est la conclusion à laquelle est parvenue l’expert psychiatre expérimenté et unanimement respecté qui estime que le caractère pathologique du passage à l’acte ne fait aucun doute, mais que la prise volontaire de stupéfiants permet de considérer que le sujet est partiellement responsable.  En d’autres termes, cette conclusion de l’expert n’empêchera pas Kobili Traoré d’être exposé à une sanction pénale et permettra de l’envoyer devant une Cour d’assises.

Lire la suite sur tel-avivre.com