Affaire des sous-marins: des journalistes israéliens ont volontairement tu des informations à décharge de Binyamin Netanyahou

Le parti Bleu-Blanc a réussi à imposer à l’ordre du jour électoral l’existence d’un lien présumé entre la vente d’actions boursières possédées jadis par le Premier ministre dans la société GrafTech International Ltd et l’achat par Israël de sous-marins allemands fabriqués par les chantiers navals appartenant au groupe ThyssenKrupp AG.Lire la suite sur lphinfo.com