Adoption pour les couples homosexuels. Le gouvernement israélien dit non

Le gouvernement israélien s’est à nouveau opposer à permettre aux couples du même sexe d’adopter des enfants en Israël.

Adoption pour les couples homosexuels. Le gouvernement israélien a répondu par la négative à la Haute Cour de justice. Cette dernière avait été saisie par l’Association des pères homosexuels israéliens et le Centre d’action israélienne du mouvement réformiste. La requête concernait le droit à l’adoption pour les couples du même sexe et en union libre. Un requête émise contre le ministère des Affaires sociales et le procureur général, selon Haaretz.

Cette décision de ne pas élargir ce droit aux couples homosexuels « tient compte de la réalité de la société israélienne et des difficultés liées à l’adoption de l’enfant », a déclaré le gouvernement qui a ainsi motivé sa réponse à la Cour en citant les services de protection de l’enfance.

Cependant, l’adoption pourrait leur être accordée à la seule condition qu’aucun couple hétérosexuel ne se soit porté candidat. Une situation qui concerne généralement les enfants aux besoins spéciaux, à risque ou relativement âgés. À ce jour, nombreux sont les couples homosexuels qui se tournent vers l’étranger pour adopter.

Le lobby LGBT à la knesset en colère

Le gouvernement a ainsi déclenché l’ire du lobby LGBT à la Knesset qui n’a pas manqué de le taxer d’homophobie, déclarant dans un communiqué: « Le gouvernement israélien abandonne à nouveau la communauté homosexuelle, ce qui souligne l’usage cynique qu’il fait de cette communauté. En anglais, il se vante [d’être un pays progressiste pour les homosexuels], mais en hébreu, ils dénient les droits fondamentaux. »

Enfin, signifiant le changement de position du ministère de la Justice et de celui des Affaires sociales, le gouvernement a ouvert le champ de l’adoption aux couples vivant en union libre depuis trois ans. Jusque-là, seuls les couples mariés étaient éligibles à ce droit en Israël.

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j’ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l’Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

Une pensée sur “Adoption pour les couples homosexuels. Le gouvernement israélien dit non

  • 19 juillet 2017 à 1:39
    Permalink

    C’est un tel Chillul Hashem que les Britanniques aient laissé une loi contre l’homosexualité que les Israeliens ont enlevé. Mais ils n’éliminent pas la loi britannique utilisée pour la détention administrative utilisée contre des juifs religieux pour des raisons politiques.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *