Actes antisémites: l’Histoire oubliée remonte à la surface

Des faits dont le caractère antisémite semble plus qu’apparent: visible.

De la poussette du Rabbin arrosée de white spirit après que son véhicule ait déjà eu des pneus crevés, à l’attaque par quatre jeunes d’un garçon de quatorze ans portant kippa et sortant de la synagogue, les agressions se succèdent.Des enquêtes sont diligentées mais le caractère antisémite n’est pas retenu. Malgré et parfois contre l’avis du Parquet.

Rappel : il fallut onze mois et finalement, l’appel interjeté par le Parquet pour que Mme la Juge convienne de retenir le caractère antisémite de l’assassinat barbare de Sarah Halimi (Z’l). N’y avait-il pas eu précédemment des mains courantes pour insultes antisémites, n’y avait-il pas eu, pendant les longues minutes de fureur inhumaine, les cris et vociférations à la “Sheitan – Satan”, n’y avait-il pas eu aussi ce cri qui accompagne tant d’attaques, comme si ce dieu était assoiffé de sang.Lire la suite sur jforum.fr