Accord d’Helsinki : la Russie au contrôle des frontières?©

Le scandale de la prise de défense du président Vladimir Poutine contre les services secrets américains lors de la conférence de presse d’Helsinki – pour laquelle il s’est en quelque sorte excusé – a aussi servi à Trump de distraction, pour détourner l’attention d’un important accord de renseignement militaire que les deux présidents avaient secrètement conclu, avec l’approbation d’Israël.Lire la suite sur jforum.fr