Abbas serait prêt à des compromis historiques affirme la presse israélienne

Le président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, aurait chargé son porte-parole, Nabil Abou Rudeineh, de publier son désir d’arriver à un plan de paix selon les mêmes critères : les frontières d’avant 1967, le retour des réfugiés, et Jérusalem Est comme capitale du futur Etat palestinien. C’est ce qu’Abbas appelle les compromis historiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *