Abbas ne fait pas l’unanimité au sein de son peuple

La majorité des Palestiniens disent que sous Abbas, ils ne peuvent pas parler librement. Les mesures prises récemment par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ne semblent pas confirmer une tendance à la contestation. Son taux d’approbation est de 35 pour cent, selon un sondage dirigé par l’A.P. Abbas punit durement ceux qu’il considère comme une menace politique.

Deux tiers des Palestiniens disent qu’ils ont peur de critiquer le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, selon un sondage, et certaines mesures prises récemment par Abbas confirment ces appréhensions.

Les agents de sécurité de l’A.P. surveillent régulièrement les médias sociaux et envoient des menaces ou des plaintes à ceux qui critiquent Abbas. Pendant ce temps, le mouvement Fatah du dirigeant palestinien continue de purger le parti des partisans d’un rival qui est parti en exil.

Les critiques disent que, après une décennie au pouvoir, Abbas supervise un système largement autoritaire avec une réduction significative de la dissidence. Les partisans d’Abbas disent que les Palestiniens jouissent de libertés politiques plus accrues que dans la plupart des pays du monde arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *