Abbas demande qu’on appelle le Jour de Jérusalem « Le jour du revers »

La Journée de Jérusalem ce dimanche marque les 49 ans depuis qu’Israël a miraculeusement libéré l’est de Jérusalem, la Judée, la Samarie, Gaza et les hauteurs du Golan, contre toutes les prévisions qui avaient faites sur la guerre des Six Jours de 1967, mais Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne (AP) Président Mahmoud était occupé ce jour-là, il était en deuil.

Abbas a publié une déclaration instaurant « Naksa Day » comme le terme arabe palestinien approprié, Naksa signifiant recul en arabe, indiquant le « revers » de cinq armées arabes qui ont été incapables de détruire Israël. C’est différent du « Jour de la Nakba », qui marque la « catastrophe » quand les armées arabes ont été incapables d’anéantir l’Etat juif renaissant en 1948.

« Notre nation ne signera aucun accord, à moins d »une fin complète de l’occupation israélienne qui a commencé par la guerre de juin 1967, » a déclaré Abbas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *