A table… quand la conversation de notre amie vire sur Israël

« Dernier défi- Premier vœux ». Israël n’a pas d’autre choix que de combattre ses ennemis s’il veut fêter « vivant et bien vivant » cette nouvelle année !

 C’était hier. Une amie venue de France discute avec ses hôtes israéliens au court d’un repas où personne ne peut accuser l’autre de mauvaises intentions. L’amie venue spécialement pour les rencontrer n’est que pour trois jours seulement en Israël. Elle n’a pu se libérer plus longtemps. Tous les israéliens de se débrouiller pour être là. Tous jusqu’au fils militaire de vouloir partager ce trop court moment.

Et de se retrouver avec bonheur, s’étreindre  dans de grandes embrassades et tonitruants éclats de rire. Déboucher le champagne et lever les verres accompagnés des « Lé Haïm » du meilleur effet avant que de partager le pain comme on le ferait en France si ce n’est qu’il est devenu « Pita » et accompagne plus souvent qu’à son tour « houmous – tehina – petits concombres – minuscules tomates en grappe et cottage », ces incontournables israéliens !

« Israël devrait faire un effort »

La conversation finit par tourner comme on pouvait s’en douter aux « considérations politiciennes » des uns et des autres ! La française, encore une fois pleine de bonne volonté, de suggérer que tout de même « Israël devrait faire un effort, ranger ses armes et faire la paix avec ses voisins et en particulier avec ces pauvres palestiniens ! »

Un curieux silence de s’installer. Oh juste un instant avant que le soldat ne sente le besoin de se justifier, ne soit obligé de se défendre encore une fois de toutes velléités guerrières :

Shalom, la Paix, plaide-t-il, mais nous ne rêvons que de cela, d’être tous amis ! Encore faut-il que l’ennemi le veuille aussi et cesse de ne chercher que ton anéantissement !

Amie d’Israël, sache que « Dernier défis – Premier vœux », notre petit pays n’a pas d’autre choix que de continuer le combat s’il veut fêter cette nouvelle année et les années à venir en ta compagnie. Juste « vivant et bien vivant » !

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

4 pensées sur “A table… quand la conversation de notre amie vire sur Israël

  • 1 janvier 2019 à 1:45
    Permalink

    Amis …..français ,d abord, un peu d ordre chez vous ! Et dans vos têtes .
    Videz les de 50 ans de désinformation ,de vos convictions profondes et de vos opinions toutes faites !
    Après nous verrons ,nous pouvons attendre encore 2000 ans ,si vous existez encore ,en tant que peuple .

    Répondre
  • 1 janvier 2019 à 8:39
    Permalink

    Une petite précision. Je suppose que cette amie française n’est pas juive parce qu’a part une toute petite minorité qui se considère plus française que juive, la quasi totalité des juifs de France soutiennent Israël sans condition et n’auraient même pas l’idée de prononcer un tel propos.

    Répondre
  • 2 janvier 2019 à 8:18
    Permalink

    C’est pas nouveau qu’un repas finisse de parler politique, chez moi, c’est pareil, nous rentrons tout l’arsenal (bazouka, mitrailleuse, lance flamme, etc) avant d’aller à table……..!

    Répondre
  • 3 janvier 2019 à 12:35
    Permalink

    Même chez nous , moi qui ne suis pas juive , le mot ISRAEL apparait toujours , parce que je le veux bien ; et si je le veux bien , c’est pour dénoncer toutes les désinformations sur ISRAEL , pour régénérer un peu les neurones de mes amis !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *