A l’ONU, Netanyahou va t-il faire des révélations inédites à propos de l’Iran?

 

Trois points du discours de Donald Trump, hier aux Nations-Unies, ont particulièrement ravi Jérusalem : le président a appelé à des négociations sous l’égide de l’ONU afin de mettre fin à la crise en Syrie et non sous celle de la Russie, l’Iran ou la Turquie.

Il a prévenu que « Celui qui menace Israël ne détiendra pas l’arme nucléaire » -référence ici à Téhéran- et exhorté les Etats membres à le suivre et à imposer des sanctions à « ce régime meurtrier et corrompu qui soutient et finance le terrorisme et menace la stabilité du Moyen-Orient » notamment en réduisant leurs exportations de pétrole iranien.Lire la suite sur israelvalley.com