À l’ONU, le président argentin réclame justice pour les victimes juives des attentats de 1992 et 1994 à Buenos Aires

Le président argentin s’est prononcé contre le terrorisme mondial et s’est souvenu des victimes des attentats de 1992 et de 1994 à Buenos Aires dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Mauricio Macri a également appelé l’Iran à coopérer à l’enquête sur l’attentat du centre juif de l’AMIA en 1994, qui a fait 85 morts et des centaines de blessés.

“Nous avons subi deux graves attaques en 1992 et 1994, qui ont coûté la vie à 107 personnes et fait des centaines de blessés”, a déclaré mardi M. Macri dans son allocution devant l’instance internationale. “Notre pays ne cessera pas son objectif: faire en sorte que toutes les personnes impliquées dans les attentats comparaissent devant les tribunaux argentins, soient interrogées et finalement condamnées”. Lire la suite sur lemondejuif.info