A la place d’un masque, un vaporisateur nasal israélien

Jusqu’à ce qu’un vaccin contre Covid-19 soit disponible, on nous dit que nos meilleures défenses sont les masques faciaux, la distanciation sociale et le lavage des mains.

Outre les gestes barrières contre les virus que nous connaissons déjà, il existera bientôt une autre défense potentielle . Il s’agit d’ un vaporisateur nasal en cours de développement chez la société israélienne BioChange .

Le spray Bio-Wall forme un film flexible temporaire sur la muqueuse du nez, de la gorge et de la cavité buccale. Les composants antiviraux de la matrice bio-adhésive sont destinés à piéger le virus et à le bloquer.

«Une fois que Bio-Wall est vaporisé sur la muqueuse, il masque les tissus de la pénétration des agents pathogènes et des maladies infectieuses telles que le virus Covid-19» pendant plusieurs heures, explique le président-directeur général de BioChange, Ishay Attar.

Encore un peu de patience pour obtenir ce vaporisateur

L’entreprise se concentre principalement sur le développement de CellFoam, une structure d’échafaudage en mousse 3D bio-adhésive pour la médecine régénérative et l’ingénierie tissulaire. Il est déjà disponible sur le marché vétérinaire.

«Bio-Wall est basé sur une technologie innovante. Le spray est pensé pour servir de piège aux agents pathogènes. Dans les faits, il empêche la fixation du virus à son récepteur», explique Attar. « Cela va éradiquer les virus dans la phase d’infection initiale ».

La formule sans médicament sera testée cliniquement dans six à huit mois. En cas de succès, Bio-Wall pourrait obtenir l’approbation CE et FDA en tant que dispositif médical de classe II dès le troisième trimestre de 2021.

SOURCE: Israel21c

2 pensées sur “A la place d’un masque, un vaporisateur nasal israélien

  • Avatar
    15 juillet 2020 à 16 h 21 min
    Permalink

    mon dieu,
    Et pourquoi pas : un suppositoire ? Il faut avoir perdu toute décence pour se livrer à de pareilles pitreries : le but du masque n’est pas seulement de se protéger soi-même mais de protéger les autres

    Répondre
    • Avatar
      16 juillet 2020 à 13 h 33 min
      Permalink

      demandons leur de vous présenter des excuses , pour ne pas vous avoir demandé votre autorisation , c’est quant même fort de café , ils auraient pu vous en parler au moins ….au fait est ce vous qui choisissez pour tout le monde ce qui est bien ou non ? parlez nous de votre apport positif à cette pandémie …………….

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *