A Jérusalem des affiches condamnent Shlissel et le traitent d’être répugnant

Des affiches condamnent Yishai Shlissel comme une « créature répugnante », une journée après que des extrémistes ont collé des affiches vantant ses actions. Un jour après l’assassinat de la jeune fille de 16 ans, Shira Banki, des affiches ont apparu sur les murs de Jérusalem louant Yishai Shlissel, qui a attaqué les manifestants à la Gay Pride parade de la semaine dernière à Jérusalem. Mais de nouvelles affiches dénonçant le comportement de Schlissel ont aussitôt été apposées dans les quartiers religieux de la ville.

Des affiches murales, connus sous le nom « pashkevillim» (mot yiddish pour la proclamation), sont une vieille tradition dans les quartiers orthodoxes de Jérusalem, où peu de gens regardent, écoutent, ou lisent les informations dans les médias populaires. Les affiches sont utilisées pour informer les résidents des activités communautaires, les avertissant d’association de malfaiteurs de façon à ce que les fidèles évitent la compagnie des «indésirables».

Dans les nouvelles affiches placardées anonymement dans les quartiers orthodoxes dans la nuit de mercredi, Shlissel a été défini comme « un non-Juif » et « une créature répugnante ». Les Juifs fidèles rejettent totalement les actes mauvais et cruels de ce meurtrier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *