A chacun ses héros, par Michèle Mazel

A chacun ses héros

Par Michèle Mazel

Au panthéon de l’Autorité palestinienne et sa longue liste de « martyrs » scintillent deux nouveaux noms. Celui d’une demoiselle dont le titre de gloire et d’avoir giflé un soldat israélien  – resté stoïque et ayant refusé de répondre à la provocation – et  qui vient maintenant s’en vanter sur tous les plateaux  et jusqu’à la fête de l’Humanité, et celui d’un adolescent de seize ans qui a tué un père de quatre enfants d’un coup de couteau dans le dos.Lire la suite sur jforum.fr