A 68 ans, elle découvre le visage de sa mère !

C’est une histoire émouvante que celle de Louise Lewkovitz. A 68 ans, elle a vu pour la première fois le visage de sa mère biologique, déportée à Auschwitz. Cette découverte, c’est essentiellement à sa fille, Dominique Delescaille qu’elle la doit. Ancienne journaliste, celle-ci a enquêté sans relâche durant de nombreuses années afin d’offrir à sa maman, ce cadeau dont elle rêvait tant……Détails……..

 » Ta mère ne viendra jamais te chercher « 

L’histoire de Louise commence lorsqu’elle n’a que quelques mois. Séparée de sa mère, Régina Lewkowitz, elle est confiée à la famille Demeuter. Durant très longtemps, elle pense s’appeler Liliane et n’a aucune connaissance de ses origines.
Elle ne découvre sa véritable identité qu’à l’âge de 12 ans, lorsqu’elle se rend à la commune pour recevoir sa première carte d’identité. Ce jour-là, l’agent communal lui remet des papiers polonais sur lesquels elle découvre un nom : Louise Lewkowitz.

Lire la suite sur koide9enisrael