L’article de Franceinfo sur la vaccination en Israël, citée en exemple

Chercheurs et gouvernements du monde entier ont les yeux tournés vers Israël, champion du monde de la vaccination. Premiers effets des vaccins, situation sanitaire. Quelle est précisément la situation actuelle dans le pays ? Un article publié sur le site de Franceinfos

Depuis quelques semaines, des dirigeants et épidémiologistes du monde entier suivent de près les données vaccinales et épidémiologiques en Israël. Le pays a en effet non seulement commencé sa vaccination très tôt – dès le 20 décembre – mais il vaccine surtout vite et massivement. Avec quels premiers effets ? Quelle est la situation épidémiologique dans le pays ? Focus sur les dernières données.

Près d’un tiers de la population a reçu une première dose

Depuis le début de la campagne de vaccination en Israël le 20 décembre et d’après les données du ministère israélien de la Santé au 27 janvier, 30% de la population (2,7 millions de personnes) a déjà reçu une première dose de vaccin et 15% (1,3 millions de personnes) a déjà reçu une deuxième dose. Israël est, rapporté à la taille de la population de ce petit pays de 9,3 millions d’habitants, très largement en tête du taux de vaccination contre le Covid-19 dans le monde, devant les Emirats Arabes unis et le Royaume-Uni, ainsi que le montrent les courbes comparatives de Our World in Data.

Après avoir débuté sa campagne de vaccination en ciblant d’abord les professionnels de santé et les personnes âgées et à facteurs de risque, le pays l’a étendue aux plus de 40 ans puis aux adolescents de 16 à 18 ans afin, entre autres, de faciliter le déroulé du baccalauréat.

Le gouvernement israélien a commandé un total de 14 millions de doses auprès des laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna. Et il a décidé de conserver le délai entre les deux doses recommandé par les fabricants (trois semaines pour Pfizer-BioNTech, quatre semaines pour Moderna). La campagne de vaccination se déroule par ailleurs dans le cadre d’une collaboration avec le géant américain Pfizer.

En échange d’une livraison rapide, Israël lui fournit des informations sur le niveau d’immunité et sur les effets secondaires potentiels du vaccin. Le pays dispose d’importantes banques de données médicales numérisées. Tous ces éléments expliquent pourquoi le pays est scruté de près par des chercheurs et décideurs du monde entier.

Les premières études montrent une chute du taux d’infection chez les vaccinés

Plusieurs études et communiqués publiés ces derniers jours montrent une baisse des infections après une dose et une baisse plus forte après deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech. Ces données sont préliminaires et doivent encore être confirmées.

Le 13 janvier, l’institut de recherche de la Clalit, la principale des quatre caisses d’assurance maladie israélienne, a ainsi rendu publics les éléments d’une étude préliminaire des effets du vaccin Pfizer. L’étude a comparé les données de 200 000 personnes âgées de 60 ans ou plus, ayant reçu une première dose de vaccin, à un groupe de taille équivalente n’ayant pas encore été vacciné. Il en ressortait que, 14 à 17 jours après la première dose de vaccin, on enregistrait une chute de 33% du taux d’infection des personnes vaccinées. Une baisse non observée sur un groupe de taille équivalent non vacciné.

Le vaccin a une efficacité supérieure aux prévisions

Le Maccabi Healthcare Services, autre caisse de santé israélienne, a de son côté indiqué depuis avoir observé une baisse encore plus importante des infections après une seule dose : une baisse de 60% environ, 13 à 21 jours après la première injection, chez les 430 000 premières personnes à l’avoir reçue. La même organisation a, le 25 janvier, indiqué que seuls 20 patients sur 128 600 (0,015% des patients) ayant reçu les deux doses du vaccin Pfizer étaient infectés par le virus au moins une semaine après avoir reçu la deuxième et dernière dose.

« Si cela continue ainsi, il se pourrait que l’efficacité du vaccin soit encore supérieure à ce que pensait Pfizer au vu des essais cliniques » a déclaré l’analyste à l’origine de l’étude au journal The Times of Israël.  Des données similaires ont été rapportées par le Comité de conseil national israélien sur le Covid-19.

« Cela montre que le vaccin marche très bien chez les personnes âgées, qui ont été les premières vaccinées et tend à démontrer une protection très élevée du vaccin« , indique de son côté à franceinfo Hervé Bercovier, professeur de microbiologie à l’Université hébraïque de Jérusalem.

SOURCE: Francetvinfo

2 pensées sur “L’article de Franceinfo sur la vaccination en Israël, citée en exemple

  • Avatar
    29 janvier 2021 à 12 h 37 min
    Permalink

    Il n’y a que la France du minable de l’Elysée et son plus minable ministre de la santé qui ne veut surtout pas prendre en exemple
    Israël.
    ROSA

    Répondre
  • Avatar
    29 janvier 2021 à 15 h 06 min
    Permalink

    Le minus, car n’accusons pas son 1er ministre, mais le minus qui dirige tout dans ce pays, n’a pas la capacité et de très très loin, de rivaliser avec Israël, raison pour laquelle, cette merde au caca nerveux, est très ennuyé de constater que c’est le plus mauvais des présidents français. Pourtant ses prédécesseurs, tous ou presque énarques, institution qui fournit des bons à rien, sinon qu’à pomper dans l’argent des contribuables, n’étaient pas, loin de là, des saint-cyriens

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *