2020 l’année la moins meurtrière en Israël


Le correspondant militaire de la radio de l’armée israélienne a fait une révélation qui fera de 2020 une année un peu moins difficile.

Tsahi Deboush, le correspondant militaire de Galeï Tsahal a publié sur son site Twitter la statistique morbide des personnes tuées au combat ou victime du terrorisme. Il s’avère que si 2020 a été une année particulièrement compliquée sur le plan sanitaire, la situation sécuritaire s’est en revanche nettement améliorée.

Le nombre des victimes du terrorisme s’établi à 2 pour 2020 contre 9 en 2019 et 16 en 2018. Il s’agit en fait du chiffre le plus bas, jamais enregistré depuis la création de l’Etat en 1948.

Par ailleurs, il semble que l’épidémie de Coronavirus ait également calmé les ardeurs du Hamas. Durant l’année 2020, les islamistes de la Bande de Gaza n’ont tiré « que » 174 roquettes en direction du territoire israélien. Il s’agit d’une baisse drastique du nombre de roquettes par rapport aux années précédentes. En 2019, 1296 roquettes avaient été tirées et 1164 en 2018.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *