5 femmes font leur Alyah en Israël depuis la Chine

Cinq femmes chinoises, membres de l’ancienne communauté juive de Kaifeng en Chine ont fait leur Alyah en Israël cette semaine.

« Nos ancêtres sont juifs…Je dois être ici », a déclaré l’une des nouveaux immigrantes, Yue Ting, 25 ans, qui est enseignante à l’école primaire.

Les femmes envisagent de se convertir formellement au judaïsme et à devenir des citoyennes israéliennes. La population juive de Kaifeng résulte des voyages de marchands juifs du Moyen-Orient et de Perse qui se sont installés en Chine au 7ème siècle. La communauté comptait jusqu’à 5 000 membres, mais aujourd’hui, elle s’est réduite à environ 1 000 âmes. La dernière synagogue de la communauté a été détruite il y a deux siècles, et ses membres ont depuis perdu beaucoup de leurs liens avec les traditions juives.

« Lorsque j’étais enfant, mes parents et les gens autour de moi m’ont toujours appelée ‘petite fille juive' » a expliqué Yue sur la chaîne NBC News. « Je ne comprenais pas le sens du mot juif à cette époque. »

« Quand j’étais petite, mon père et mon grand-père m’ont appris que nous étions juifs », a ajouté Li Yuan, 26 ans.

Michael Freund – fondateur de l’organisation Shavei Israël, qui aide les membres des communautés juives « perdues » du monde entier à faire leur Alyah, a aidé 19 Juifs de Kaifeng à monter en Israël depuis 2006.

« Le judaïsme n’est pas une religion reconnue en Chine. Pour le gouvernement, ils sont chinois Han comme tout le monde », a déclaré M. Freund. « Je sais que je suis juive », a déclaré Yue. « Pour être juive, je dois retourner en Israël…J’ai attendu ce moment depuis longtemps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *