5 faits sur David Bowie et les Juifs

 

Unique en son genre, David Bowie pouvait étudier la Kabale tout en admirant les nationalistes aryens! Alors qu’Internet est bourré d’affirmations infondées sur ses racines juives et même si son demi-frère, Terry aurait été le fils d’un juif français, voilà 5 faits à connaitre sur cette pop star qui a marqué sa génération

1. Son plus beau concert : Tel-Aviv !

En 1996, avec le sourire, il répondait à son interviewer israélien qu’il fait « ‘ham, ‘ham, ‘ham » (chaud) en Israël. Semblant en bonne santé et détendu, Bowie discute de ses projets et déclare : « Je pense que cela sera dur de me rendre plus heureux… Cela se voit ? Oui, tout est vraiment cool en Israël». Plus tard, il expliquera que sa bande était dans la période la plus heureuse de sa vie et que le concert au Park Yarkon en était le point culminant. D’ailleurs, après son album « Outside », Bowie déclare vouloir se rendre en Israël à nouveau depuis de nombreuses années!

2. Hitler un mec cool

Marc Spitz, son autobiographe a une explication bien rationnelle sur ce petit passage à vide où David a déclaré qu’Hitler était la première rock star, un mec cool. Pour comprendre le salut hitlérien de son personnage le superman aryen: « On n’a pas besoin d’être spécialiste pour voir que le soutien, affirmé publiquement et par la suite abjuré, au charisme d’Hitler était le produit d’une psychose causée par la cocaïne plutôt qu’une réelle fidélité aux notions de pureté raciale ».

3. L’ami juif de Bowie

Bowie était très proche du rocker juif Lou Red : lors de la mort de l’artiste en 2013, il appelle Lou « son maître ».

4. Son Premier manager était juif

Leslie Conn, issue d’une famille juive londonienne est célèbre pour ne pas avoir réussi à fructifier sur son poulain David Robert Jones, un talent de 17 ans ! Ce manager musical n’obtient pas de contrat pour lier Jones au producteur des Beatles! A la fin de leur partenariat, David Robert Jones tourne la page et choisit de s’appeler David Bowie! Son premier manager s’en souviendra longtemps!

5. La kabbale, 20 ans avant Madonna

L’immersion de Bowie dans la Kabbale faisait partie d’une quête spirituelle globale en passant du bouddhisme tibétain à la mystique chrétienne! Bowie est photographié sur le dos de l’album, où est dessiné un diagramme des 10 Sefirot, symbolisant la Kabbale. Une activité dans laquelle, il s’est prétendument adonné pendant l’enregistrement d’un album à Los Angeles. Un temps pendant lequel, il aurait transcendé son esprit à la cocaïne! Effectivement, Bowie chante : «Voici nous y sommes, un moment magique de Keter à Malhout » dans Station to Station. Peut-être le seul usage de la terminologie kabbalistique en hébreu jamais chanté par un grand chanteur pop internationale!

Le mystère Bowie capable d’acheter un attirail nazi en même temps que l’artiste chante la Kabbale!

Laetitia Cooper

Laetitia Cooper

Laetitia Cooper a fait son Aliyah de Toulouse à Guivat Shmouel en 2015 avec l'Alyah de Groupe. En France, elle était professeur d'anglais en lycée.

Une pensée sur “5 faits sur David Bowie et les Juifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *