4 versions du départ de Nikki Haley. Laquelle est juste?

WASHINGTON – Nikki Haley a abasourdi le monde, mardi, en quittant son poste d’ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies. Etant l’une des rares personnalités populaires de l’administration Trump, Haley semblait en sécurité dans son poste diplomatique. Après que le tout-Washington politique a absorbé la nouvelle de son départ, subsiste une grande question : pourquoi?

Dans une brève allocution depuis le bureau ovale aux côtés du président américain Donald Trump, cette native de Caroline du Sud a déclaré qu’après deux ans dans la haute fonction, elle avait réalisé que c’était simplement le bon moment pour le faire. Elle a essayé de prévenir le développement de théories alternatives, en matière de spéculation.

“Pour tous ceux qui vont poser des questions à propos de (la présidentielle de) 2020, non, je ne vais pas me présenter (comme candidate présidentielle) pour 2020. Je peux vous promettre que ce que je ferai servira la campagne de celui-ci” (ce candidat-là) , a-t-elle ajouté, en désignant Trump.

L’ambassadrice farouchement pro-israélienne, qui est devenue une rock star de l’AIPAC lorsqu’elle a déclaré à la conférence de 2017 qu’il y avait un «nouveau shérif en ville», a souvent critiqué l’organisme mondial pour son «parti pris anti-israélien». À l’heure actuelle, on ignore quelle pointure pourra enfiler ses chaussrues. Ivanka Trump a annoncé sur Twitter qu’elle n’accepterait pas le poste, mais le rappeur Kanye West ne l’a pas exclu.Lire la suite sur jforum.fr