363 personnalités israéliennes demandent aux députés britanniques de reconnaître l’Etat palestinien

En vue du vote ce lundi, par le Parlement britannique, d’une motion non contraignante  appelant Londres à reconnaître un Etat palestinien, ils sont 363, pour la plupart des personnalités identifiées avec la gauche voire extrême gauche israélienne à prendre position. Tous ont  appelé le Parlement britannique à reconnaître l’Etat de Palestine.

Ils ont signé une lettre dans laquelle on peut lire: «Nous sommes des Israéliens qui nous préoccupons du bien-être de l’Etat d’Israël et pensons que l’existence et la sécurité d’Israël dépendent de l’existence d’un Etat palestinien. Pour cette raison, nous, soussignés, demandons aux membres du Parlement britannique de voter au cours des débats qui se dérouleront le lundi 13 Octobre 2014, en faveur de la reconnaissance de la Palestine aux côtés d’Israël. »

La lettre a été initiée par Alon Liel, l’ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères, Amiram Goldblum, le fondateur de La Paix Maintenant et le fondateur de l’association « Briser le silence » Yehuda Shaul.

Parmi les signataires, d’anciens ministres et députés

Parmi les signataires on retrouve les traditionnels militants d’extrême gauche comme Uri Avnery, mais également d’anciens ministres du Meretz  comme Ran Cohen et Yossi Sarid, ainsi que d’anciens membres de la Knesset : Yael Dayan, Mossi Raz et Naomi Hazan du Meretz.

Autres signataires: le général Emmanuel Shaked) et l’ancien procureur général Michael Ben Yair. Ainsi que quatre écrivains, Yehoshua Sobol, Yéhoudith Kafri, Savyon Liebrecht et Amos Mokdi.

Ces derniers jours, des responsables du Parti travailliste israélien avaient en revanche, envoyé des messages à leurs collègues du Labour, leur indiquant que toute avancée unilatérale dans le processus de paix avec les Palestiniens ne ferait pas avancer la paix et que seules des négociations directes entre les parties seraient susceptibles de débloquer la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *