21 ans plus tard, un israélien est élu au sein de l’OMS

 

Selon le site du ministère de la Santé, il aura fallu attendre 21 longues années de surdité avant que l’Organisation Mondiale de la Santé entende à nouveau la voix d’Israël, 21 longues années de cécité avant que l’OMS admette un Israélien au sein de son administration, au cours d’élections qui eurent lieu à Budapest il y a quelques jours à peine.

Et le ministère de la Santé, manifestement fier et heureux d’un tel revirement de situation, de titrer en gras sur son site officiel :

« Un grand honneur pour Israël, le professeur Itamar Grotto, directeur général adjoint du Ministère de la Santé a été élu dans les rangs de l’Organisation Mondiale de la Santé. »

​Et d’ajouter pratique quoi que dubitatif :

  • « Il faut dire que cela faisait 21 ans qu’Israël n’était pas représenté dans l’administration de cette organisation, mais à présent nous y avons à nouveau un représentant, le professeur Itamar Grotto ».

Et de citer la déclaration du Ministre de la Santé, monsieur le rabbin Yaacov Litzman :

  • « Toutes mes félicitations au Professeur Itamar Grotto, pour son élection à cet honorable poste. Le professeur connait une grande renommée dans le domaine médical, il saura de même se montrer à la hauteur dans ce rôle important de représentant de l’Etat Hébreu.».

Et de faire de même avec les conclusions du professeur Grotto :

  • ‘‘J’ai été particulièrement ému aujourd’hui. Je promets de faire tout mon possible pour représenter fidèlement les intérêts d’Israël. ’’

Et pourtant

Reste que rien, sur le net, (véritable nouvelle Bible incontournable du Savoir Universel ) n’indique qu’un tel « silence radio » ait eu lieu ! Le premier curieux lambda qui passe vous expliquera combien il reste sur sa faim après avoir cherché à savoir pourquoi et quand Israël était mis à l’index. Il vous dira comment un article, un parmi de nombreux autres, au contraire, se fait l’écho de déclarations dithyrambiques de l’OMS vis-à-vis d’Israël !

Voir ci-après un exemple :

– « Depuis quelques années, Tsahal est applaudie pour sa large implication lors des interventions en zones sinistrées. Lors des tremblements de terre à Haïti (2010), au Népal (2015), aux Philippines, au Japon ou encore des crises humanitaires internes au Rwanda, en Argentine, en Egypte et plus récemment auprès de blessés syriens !

Et pourtant de préciser que les exigences de l’OMS ne sont pas minces. L’équipe de sauveteurs de Tsahal que le monde s’arrache pour sa compétence est même testée sur son éthique.

  • « Nous demandons à remplir les fondements d’une équipe médicale d’urgence, c’est à dire avoir une éthique en accord avec l’environnement, traiter tout le monde de manière identique peu importe sa race, sa couleur ou ses principes et prendre part à l’effort combiné et collectif pour le meilleur des personnes affectées par l’incident. Ainsi pour s’assurer que l’équipe Tsahal suivent ces principes, elle a été, est et sera évaluée en situation, sur une durée d’un an et selon plusieurs facteurs.

Comme si les sauveteurs israéliens n’avaient pas maintes fois démontré leur éthique, partout dans le monde…

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *