2016: Rapport sur l’antisémitisme en France en demi teinte

Rapport sur l’antisémitisme pour l’année 2016. Le nombre d’actes antisémites ayant donné lieu à un dépôt de plainte est passé de 808 en 2015 à 335 en 2016. Soit une baisse de 58%.

Le déploiement du plan de protection statique par l’opération Sentinelle à travers la France a, selon toute vraisemblance, contribué activement et dans des délais courts à cette baisse.

Les effets à moyen et long termes des plans gouvernementaux luttant contre le racisme et l’antisémitisme sont très attendus pour continuer à réduire le nombre d’actes racistes et antisémites encore trop nombreux.

L’ultra violence et le terrorisme, éclipsent souvent l’antisémitisme « du quotidien

Relevons derrière ces chiffres encourageants certaines réalités qui doivent être intégrées à l’analyse :

– L’ultra violence et le terrorisme, qui ciblent les Juifs en France, éclipsent souvent l’antisémitisme « du quotidien ». De très nombreuses victimes d’agressions verbales ou de violences légères antisémites ne déposent plus plainte. Elles cèdent à une habituation ou à une banalisation. Le curseur de l’antisémitisme est allé si loin dans la terreur que les « signaux plus faibles » ne sont plus dénoncés ; alors que leur gravité et conséquences désastreuses restent entières.

– 1 acte raciste sur 3 commis en France en 2016 est dirigé

contre un Juif alors que les Juifs représentent moins de 1% de la population.

–  Depuis de nombreuses années, il existe un glissement fort des propagandes et discours antisémites des anciens supports vers Internet. Or, à ce jour, le recensement exhaustif des incitations à la haine ou à la violence antisémites sur le Net n’existe pas.

– L’antisionisme et la haine d’Israël grandissants œuvrent comme des paravents masquant, décomplexant, voire légitimant l’antisémitisme. Comment mesurer et étudier un phénomène pour le combattre si on lui permet de se dissimuler ? Comment cautionner un délit par un autre délit ?

SOURCE : SPCJ (télécharger le rapport complet)

3 pensées sur “2016: Rapport sur l’antisémitisme en France en demi teinte

  • 18 septembre 2017 à 12:53
    Permalink

    Normal que les chiffres soient en baisse
    Les flics ne prennent pas les plaintes

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 12:43
    Permalink

    le spcj et tous les Juifs de cour devraient être destitués
    quand les plaintes n’aboutissent pas , quand , la police ne veut pas prendre vos plaintes , quand les enquètes ne sont pas faite etc ….
    quand vous avez plus envie de porter plainte car c’est une perte de temps de 3h min d’attente pour rien au commissariat
    quand on sait qu’il a fallu attendre 5 mois pour que le crimeantisémite , islamiste de Mme Halimi soit reconnu antisémite !

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 12:59
    Permalink

    en plus quand vous appelez la police ils ne viennent pas !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *