200 000 syriens assiégés par les djihadistes risquent de mourir de faim

L’Onu fait savoir que 200.000 Syriens sont en proie à la famine dans la ville de Deir ez-Zor, dans l’est de la Syrie assiégée depuis plusieurs mois par les djihadistes du groupe Etat islamique. Des représentants de l’Onu font état d’une vingtaine de personnes mortes de faim, bien que l’information ne soit pas confirmée. Deir ez-Zor est le chef-lieu de la province du même nom, riche en pétrole et presque entièrement contrôlée par Daech. Seuls quelques quartiers urbains et l’aéroport restent sous le contrôle des forces gouvernementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *