168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’an dernier.

C’est le chiffre du joour, 168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’année dernière, toutes communautés confondues. On assiste depuis quelques années à une chute de la fécondité parmi les populations musulmanes ainsi que chez les juifs ultra-orthodoxes (Haredim). Les musulmans sont passés d’un taux de fécondité de 4,6 en 2005 à 3,5 en 2010 et les juifs ultra-orthodoxes sont passés d’un taux de fécondité de 7,5 en 2005 à 6,5 en 2010. Le taux de fécondité a également chuté très fortement parmi les Bédouins du Néguev: de 10 enfants par femme en 1998 à 5,7 en 2009 puis 5,5 en 2016.Lire la suite sur tel-avivre.com