L’Iran et la Turquie en désaccord sur la guerre en Syrie

L’Iran, principal soutien de Bashar Al Assad, et la Turquie, qui appuie les rebelles, ont une nouvelle fois étalé mercredi leurs désaccords sur la Syrie tout en appelant au dialogue, lors de la visite du chef de la diplomatie turc à Téhéran. « Nous considérons que le régime d’Assad n’a pas la légitimité nécessaire pour diriger la Syrie. Il faut un pouvoir qui inclut toutes les composantes de la société syrienne », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, au cours d’une conférence de presse commune avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. « L’Iran et la Turquie ont peut-être des positions différentes, mais les deux pays coopèrent pour trouver une solution commune en Syrie », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *