Rohani : « nous ne donnerons pas nos secrets d’état à des étrangers »

Hassan Rohani, le Président iranien, a répété que son pays s’opposera vivement à la nouvelle exigence, considérée comme cruciale par les puissances occidentales, de visiter des sites d’installations nucléaires du pays, comme condition à la signature de l’accord. « Nous ne permettrons pas que des secrets d’Etat débordent aux mains d’étrangers » a-t-il déclaré. Il avait déjà annoncé la semaine dernière, que le commandant adjoint des gardiens de la révolution de l’Iran ne permettrait en aucune façon, aux inspecteurs de l’ONU d’accéder à ses installations militaires ». Par ailleurs, il a vivement critiqué les pays occidentaux qui, selon lui, « marchandent en permanence » sur les termes de l’accord sur le nucléaire que les parties tentent de conclure avant le 30 juin, les accusant d’entraîner des retards dans la négociation en exigeant l’ajout de nouvelles clauses contrairement au respect du cadre déjà convenu. Les négociateurs iraniens et ceux de la P5+1 (Grande-Bretagne, Chine, France, Allemagne, Etats-Unis et Russie) se réunissent en ce moment à Vienne pour conclure un accord qui garantirait le caractère strictement pacifique du programme nucléaire de Téhéran en échange d’une levée de sanctions internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.